Haïti s’effondre t-elle ?

Il y a une dizaine de jours, un article de la BBC indiquait (je souligne) : « the Pan American Health Organisation (Paho) says it expects tens of thousands more Haitians to catch cholera in the next few years.« . je m’insurgeais contre une telle échelle de temps. Est-ce à dire que l’on envisage que l’épidémie durera « quelques années » ?!! En général on tente d’éradiquer au plus vite les épidémies… je cédais presque à la rumeur (BBC me semblant digne de confiance), mais un doute subsistait. Je décidais de vérifier. Il se trouve que, après visonnage, lors de sa conférence le docteur Jon Kim Andrus, de la Paho, a seulement parlé de » coming days« .

Je prenais conscience, grâce à cette petite frayeur, de l’extrême réactivité dans laquelle je me trouvais et commençais à imaginer ce que ce devait être pour les haïtiens eux-mêmes. La poudre à rumeurs est en place. Lire la suite

« Doudous »

L’île de Pâques n’en finit pas de s’effondrer. Elle est tout d’abord devenue Le modèle historique d’effondrement écologique grâce à  Collapse, le best-seller de Jared Diamond où l’on découvrait des pascuans couper leur dernier arbre et… en mourir. Cette hypothèse est aujourd’hui controversée. Voici le nouvel opus : l’île de Rapa Nui pourrait, à l’inverse,  se présenter comme un modèle d’adaptation intelligente face à de profonds changements écologiques. Pour preuve, son état de santé au moment de l’arrivée des premiers navigateurs : « Les insulaires ne construisaient plus de moaïs, ils avaient modifié leurs croyances, mais les explorateurs ont été surpris par la fertilité de l’île, produisant bananes, pommes de terre et canne à sucre »1. Lire la suite

  1. F. Torres, cité par C. Legrand, Le Monde, édition du 24.12.09 []