De la destruction. Takeda Taijun

Un homme est accroupi, les mains serrant son crane, au milieu des hurlements de joie d’une rue de Shanghai. Les chinois viennent d’apprendre la reddition du Japon. Pour Takeda Taijun, alors militaire japonais de la seconde guerre mondiale, c’est la défaite, l’effondrement.

Il raconte :  » Rien ne put m’empêcher de sombrer peu à peu dans un silence vide, au point que les mouvements de mes propres organes venaient un à un retentir à mes oreilles »1. C’est de cette expérience de la peur du néant dit-il, qu’est venu l’idée de destruction. « J’entreprenais de toute mes forces d’imaginer des formes de destruction si violentes qu’elles me conduisaient à abandonner ma honte et ma faiblesse présentes, j’en savourais le goût. Et si peu que ce soit, je m’en trouvais apaisé.‘ (ibid., p. 265). Lire la suite

  1. Takeda Taijin « De la destruction », dans Cent ans de pensée au Japon, Éditions Philippe Picquier, Yves-Marie Allioux ed., 1996, Paris, p.263 []

War Game : Catastrophes et jeux vidéos

Capture d’écran 2010-04-07 à 18.52.57

La vidéo de guerre qui gêne l’armée américaine

« La guerre, c’est parfois facile comme un jeu vidéo. (…) Comme dans un mauvais remake d’« Apocalypse Now », les occupants de l’hélico de type Apache lancent des « yeah » de joie quand leurs cibles sont touchées, et n’hésitent pas à ouvrir le feu sur des hommes visiblement désarmés qui viennent s’occuper des victimes du premier engagement »1.

En dehors de l’aspect « bavure » et du comportement « enjoué » des militaires américains (qui, pour ma part, ne me surprennent pas plus que ça), ce qui fait sérieusement question est le lien profond entre catastrophes et jeux vidéos. Lire la suite

  1. extrait d’un article paru sur Rue89, voir également Keep shoot’n, Keep shoot’n!, de Jean-No : « Les images (…) montrent bien à quel point une vision lointaine — on voit les corps et les mouvements mais on ne distingue pas les visages ni même la nature des objets de manière précise — rend possible les actions les plus inhumaines. » []