L’effet local-global (fisheye)

La place de la Puerta del Sol (Madrid). Manifestation contre l'austérité. (Photo Sergio Perez. Reuters)

La terre est ronde et rassemble l’humanité dans une même bulle.

Chacun respire désormais dans une même ambiance planétaire (nous dit-on). Les flux culturels, tant économiques que politiques et écologiques se rassemblent dans ce que l’on nomme communément la mondialisation. Comment traduire cela par l’image ?

Une photo de Libération, parue ce matin1  parvient, il me semble, à donner cette dimension à une manifestation qui a eu lieu hier soir sur la place de la Puerta del Sol (Madrid).

Le léger effet de distorsion qui courbe l’image (certainement lié à l’emploi d’un objectif fisheye) donne à lire l’événement comme la portion d’une sphère plus vaste (qui pourrait être la Terre). La manifestation s’inscrit directement, par cette simple variation de courbure, comme s’il s’agissait d’un phénomène global : indignés les espagnols ? Oui. Mais l’image ainsi travaillée suggère également : « Nous sommes tous indignés ». Lire la suite

  1. « Les Espagnols manifestent leur ras-le-bol face à l’austérité« . []

Un 11 septembre (de circonstance)

Comment ne pas lire l’actualité du jour sans le spectre de l’événement qui a reconfiguré la donne géopolitique contemporaine ? Au comptoir du Vrai Paris, j’observe un panorama des titres de l’actualité. Dispersés à plat sur le zinc ou semi-verticaux (entre les mains des usagers), les quotidiens font tous le lien, implicite ou explicite avec l’événement qui fait date : 09/11. Toutes les circonstances concourent à en montrer les répliques. il ne s’agit pas semble t-il, de commémorer son souvenir, mais son actualité. La date du jour ressemble dès lors à une simple mise à jour : passage de la version 0.1 à 1.0. Lire la suite

Haïti : Merci qui ? (We are the world)

We are the worl 25Les mots agrègent des variétés d’objets. Si l’on dit « chaise » cela renvoie ainsi à toute une variété de formes, de modèles et de sensations. C’est pourquoi, en général, on les précise.

Il y a cependant des mots particuliers qui ne font référence qu’à eux-mêmes. Des dictionnaires spécifiques leurs sont consacrés. On y trouve des personnes, des événements historiques, des lieux et des œuvres qui ont en commun de « sortir du lot ». Ils représentent les singularités et acquièrent, de ce fait une majuscule (presque) éternelle. On n’écrit donc pas « aristote », « moyen-âge », « amazonie », ou « joconde » sans majuscules. Ce sont des références déjà singulières, nul besoin de les préciser. Ces mots indiquent les balises, les pierres fondatrices et les acmés d’une culture et d’une géographie. Lire la suite