L’insoutenable catastrophe ?

"Peur de Kashima. Fête en l'honneur du Namazu"

J’ai le plaisir de vous informer de la soutenance de ma thèse en vue de l’obtention du doctorat d’anthropologie de l’EHESS. Je tiens à remercier Culture Visuelle, son maître artisan André Gunthert et l’ensemble de l’équipe technique et de rédaction, pour m’avoir hébergé sur cette magnifique plateforme : je vous suis plus que reconnaissant ! Après un an de silence « théseux », je reprendrai du service dès novembre, suivant l’actualité, avec de nouvelles billes et grilles de lectures issues de mes recherches académique et théâtrale. Si le coeur vous dit de courir le risque d’assister à une soutenance sur les catastrophes…

Catastrophes et mondes

Disputes et trajectoires du sens des aléas majeurs

le jeudi 10 octobre 2013 à 14 heures
Salle Maurice et Denys Lombard 96, Boulevard Raspail, 75006 Paris Lire la suite

Après le Déluge

À propos de Dead Forest Storm (5:15), de Charly Nijensohn.

« C’est en se tenant assez longtemps à la surface irisée que nous comprendrons le prix de la profondeur » (G. Bachelard, L’Eau et les Rêves, éd. José Corti, 1942, p. 16).

Faisons fi de l’histoire factuelle. Quittons les rives d’un lac artificiel dont la masse d’eau est chargée d’alimenter une ville de caoutchouc. Oublions qu’un flot humain, drainé par les bidons urbains de Manaus, a engendré un déluge qui emplit aujourd’hui les terres ancestrales des sociétés Waimiris et Atroaris. C’est de l’histoire ancienne. Quinze ans en Amazonie, c’est le temps d’une génération et donc, d’une régénération. Exit de profundis, observons le nouvel horizon, l’eau et les rêveries de notre volonté. Lire la suite

Japon : représenter la catastrophe

Deux jours de rencontres au BAL, les 30 avril et 1er Mai 2011. À l’occasion de Saisons japonaise (26 avril – 21 août 2011), LE BAL invite pendant deux jours historiens, anthropologues, critiques et créateurs à s’interroger la représentation par les artistes japonais et les médias des catastrophes naturelles, technologiques, politiques qui ont marqué l’histoire.

Les 4 tables rondes et les débats reviendront sur le rôle que jouent les images produites par les créateurs (photographes, peintres, cinéastes, dessinateurs, écrivains) et les média (press, TV, internet) dans notre perception de «ce qui nous arrive».Au centre de ces 2 journées : les enjeux, notamment éthiques, politiques, historiques des représentations de la catastrophe et de leurs effets sur les spectateurs et citoyens que nous sommes.
Entrée payante (don minimum de 5 euros) reversée au profit de la Croix-Rouge japonaise.
Réservation impérative pour chaque rencontre : contact@le-bal.fr Lire la suite